Forum

11. Delta  

  RSS

HermannBD
(@admin7402)
Adminstrateur Admin
Inscription: Il y a 9 mois
Posts: 186
28/11/2018 10:16  

Infos générales :
> BD no. 11
> Delta
> Collection Repérages
> 44 pages
> Publié en 1985

Editeur :
> Editions Novedi/Dupuis

Scénariste :
> Hermann

Dessinateur :
> Hermann

Coloriste :
> Fraymond

Résumé :

Deux petits vieux accompagnés de leur géant de fils, Tancrède, sont accueillis par un simple d'esprit dans une villa. Tancrède, à la demande des parents, bat, mutile et vole l'homme avant de le défenestrer.

Jeremiah souffre d'avoir perdu Lena. Kurdy, à court d'argent, se souvient que Jay, un vieil ami, lui en doit. Mais, lorsqu'il lui rend visite, ce dernier est devenu amnésique à la suite d'un accident de deltaplane. Alors, Kurdy et Jeremiah se joignent à une bande hétéroclite d'aventuriers dirigée par un certain Sidney. Ils ont l'intention d'aller chercher du pétrole dans un immense complexe pétrochimique laissé à l'abandon. La famille de Tancrède fait partie de l'expédition. Arrivés dans ce complexe, ils se rendent compte qu'ils sont suivis : le père de Tancrède est jeté du haut d'un réservoir, sa mère est étranglée. Qui donc est cet assassin insaisissable ? Et Jay l'amnésique est-il vraiment ce qu'il prétend être ?

Infos générales :
> Tirage de tête N&B 26 x 37 cm
> Delta
> Editions Novedi
> 50 pages (dossier de 6 pages en préface)
> Publié en 1985

Analyse :

Par Patrick Dubuis.

Les valeurs familiales

 Ils ont l'air innocents ces deux petits vieux accompagnés de leur fils. Un peu simplets, mais tellement accueillants qu'ils inspirent la confiance. Tous les deux vouent une adoration illimitée à leur fils qui est aussi grotesquement colossal qu'ils sont ridiculement atrophiés. Pourtant hormis leurs apparences trompeuses, ils sont cruels et sadiques. Ils n'hésitent pas à torturer leurs victimes avant de les détrousser et de les tuer.

Il y a un paradoxe entre leur discours bien-pensant, une soi-disant bonne éducation à donner à leur fils et la façon simpliste mais abjecte qu'ils ont de justifier leurs pires actes, ainsi que leur totale absence de scrupules. Ils appliquent leur morale de manière très élastique. Par exemple, lorsqu'ils volent la bague du petit vieux, la mère se justifie en disant que celui-ci l’a certainement déjà lui aussi volée. Elle sous-entend ainsi qu'ils peuvent la lui prendre sans que ce soit vraiment un crime.

La déprime amoureuse

Jeremiah est moralement abattu. Il n'arrive pas à se relever d'avoir décidé de quitter Lena, il ne pensait certainement pas que cela allait lui faire autant de mal. Cette décision à été dur à prendre. Il doit en assumer les conséquences. Kurdy sait qu'il est le responsable de cet échec amoureux, mais sans finesse, ni tact, il lui fait comprendre que ce qui est fait est fait et que cela ne sert à rien d'épiloguer. Jeremiah est un peu perdu et il broie du noir. Il suivra sans motivations Kurdy. D'ailleurs Sidney, le considère comme un minable.

La vengeance

 L'innocent qui s'est fait défenestrer poursuit ses tortionnaires qui l'avaient laissé pour mort afin de les tuer de sang-froid. Alors qu'il se fait étrangler par Tancrède, il saisit par hasard un câble sous tension et cela provoquera leur mort. Sa vengeance est pleinement réussie.

Laura est une femme indépendante : elle explique clairement à Jeremiah qu'elle a envie d'avoir une aventure avec lui. Comme il lui affiche une indifférence polie, elle se sert de Tancrède pour se venger. Celui-ci est amoureux d'elle et ses parents le persuadent qu'elle est follement amoureuse de lui. Naïf et un peu bêta, il ne se rend pas compte qu’il n’est qu’un outil dans la stratégie de vengeance de Laura. Heureusement que Kurdy est là pour éviter à Jeremiah les ennuis.

L'ironie

 Hermann n'hésite pas à jouer ironiquement avec le bijou que les deux vieux ont volé.

Le pauvre homme qu'ils ont détroussé a été massacré à coups de boule de billard. Lorsque Sidney leur propose de racheter cette bague, ils lui expliquent que ce bijou n'est pas à vendre, qu'il vient d'un oncle original, mort à cause d'une boule de billard.

De même, la fin montrant Jay ne se cachant plus pour jouer les amnésiques : quand il voit Kurdy qu’il croyait mort, il perd la maîtrise de son delta et va se fracasser contre la paroi rocheuse. Cette fois, il emporte définitivement le secret de l’endroit où il a caché l'argent avec lui.

La nature

La nature reprend le dessus en colonisant les ruines et cela donne des images splendides. Un rayon de soleil pénètre dans la villa par une fenêtre brisée, un arbre s'élève à travers le salon et jaillit de la maison par un toit percé. Le complexe pétrochimique se fait gentiment envahir par des arbres, des plantes grimpantes et des bosquets. Le temps semble arrêté et la lutte au ralenti entre les ruines et la nature semble gagnée d’avance.

Selon Hermann, Delta est de loin un de ses scénarios les plus originaux et les plus inventifs.


RépondreQuote
Share: